Diagnostic sérologique des infections au virus Zika

Les premiers tests sérologiques pour le diagnostic du virus Zika sont disponibles dès à présent.
EUROIMMUN AG, fabricant de coffrets et d’instruments pour le diagnostic médical dont le siège social se situe à Luebeck, en Allemagne, a mis au point le premier coffret au monde de test complet pour la détection sérologique d’infections par le virus Zika. Les tests ELISA et d’immunofluorescence indirecte permettent la détection d’anticorps spécifiques (IgM, IgG) contre le virus dans le sang des patients infectés.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Luebeck, 29 janvier 2016

Les premiers tests sérologiques pour le diagnostic du virus Zika sont disponibles dès à présent.

EUROIMMUN AG, fabricant de coffrets et d’instruments pour le diagnostic médical dont le siège social se situe à Luebeck, en Allemagne, a mis au point le premier coffret au monde de test complet pour la détection sérologique d’infections par le virus Zika. Les tests ELISA et d’immunofluorescence indirecte permettent la détection d’anticorps spécifiques (IgM, IgG) contre le virus dans le sang des patients infectés.


Le virus Zika a été identifié pour la première fois en Ouganda en 1947. Il est transmis aux humains par les moustiques de l’espèce Aedes. Les infections par le virus se manifestent par une légère fièvre, des maux de tête, une éruption cutanée et une conjonctivite. Environ 80% des infections passent inaperçu pour les patients.

Le virus s’est répandu sur le continent américain depuis le début de l’année 2015, le Brésil étant le pays le plus sévèrement touché. Depuis Octobre, les autorités sanitaires des régions brésiliennes touchées ont déclaré une augmentation de plus de vingt fois des cas de microcéphalie. La microcéphalie fait référence à un trouble du développement de la tête et du cerveau chez les nouveau-nés. En outre, un nombre croissant de patients atteint d’une maladie neurologique rare, le syndrome de Guillain-Barré (GBS), a été signalé lors d’une vaste épidémie du virus Zika en Polynésie française en 2013/2014. De même, le Brésil et le Salvador ont signalé une apparition flagrante de nombreux cas de GBS au cours de l’épidémie Zika qui sévit actuellement en Amérique Latine. En plus de l’analogie temporelle et spatiale, la question de savoir s’il y a un lien de causalité entre les infections aux virus Zika, les malformations fœtales et les cas de GBS fait aujourd’hui l’objet d’intenses recherches.

Les tests d’EUROIMMUN sont disponibles pour le diagnostic des infections au virus Zika et seront prochainement utilisés pour des études sur le sujet à la Fiocruz (Fondation Oswaldo Cruz), un institut lié au ministère de la santé brésilien. « Nous avons immédiatement réagi à la très forte demande et nous avons développé des tests ELISA et d’immunofluorescence indirecte que nous avons évalués en coopération avec l’Institut Bernhard Nocht de Hambourg. Ces tests sont appropriés pour un dépistage rapide d’un grand nombre d’échantillons et par conséquent permettent une surveillance de la propagation du virus », explique Katja Steinhagen, chef du département Sérologie Infectieuse ELISA chez EUROIMMUN AG.

Les tests sérologiques d’EUROIMMUN peuvent détecter à la fois les infections aiguës (dans la plupart des cas, à partir du cinquième jour suivant l’apparition des symptômes) et les infections anciennes du virus Zika. Les tests pour la détection directe du virus (ex : PCR) ne sont en mesure de détecter les infections que dans une limite de 5 jours après l’apparition des symptômes – au-delà, le virus en lui-même n’est plus détectable.

« Nos tests ELISA sont basés sur des antigènes recombinants très spécifiques qui sont produits dans nos propres laboratoires de recherche. Les résultats positifs sont un net indicateur d’une infection par le virus Zika », explique Katja Steinhagen. « Et nos mosaïques spéciales d’immunofluorescence aide les médecins biologistes à étudier les échantillons patients en parallèle pour diagnostiquer d’autres fièvres virales. Ceci est important pour le diagnostic différentiel, puisque sont présents en Amérique Latine, les virus de la Dengue et du Chikungunya, qui provoquent des symptômes similaires et sont transmis par la même espèce de moustiques que le virus Zika. Nous espérons que nos tests pourront aider à clarifier dès que possible s’il y a un lien entre les cas de microcéphalie et les infections Zika ».

TOUTE LA GAMME

Sérologie Virale

EUROIMMUN France • Espace Villa Parc • L'Erable • 1 avenue Marne et Gondoire • 77600 Bussy-Saint-Martin
Tél. : 01 64 61 66 66 • Fax : 01 64 61 62 20 • euroimmun@euroimmun.fr